Un bivouac au Piton des Neiges ça ne s'improvise pas.

Finir son road-trip à la Réunion par un bivouac au Piton des Neiges c’est le top du top ! Disons que c’est un peu la cerise sur le gâteau. The cherry on the cake !
Mais attention, tu t’étais peut-être habitué au short, débardeur et tongs… Il va falloir revoir ta liste d’équipements car faire un bivouac au Piton des Neiges, ça ne s’improvise pas.

Au sommet à 3070m d’altitude, la météo et surtout les températures ne sont pas les mêmes qu’en bas sur le littoral. Il y a souvent un vent de fou là haut et ce n’est pas rare qu’il fasse pas loin de 0°C la nuit.

comment faut-il s'équiper pour un bivouac au piton des neiges ?

Une rando éprouvante où tu auras chaud mais une soirée venteuse et frisquette !

Tout d’abord l’ascension à proprement parlé n’est pas une ascension technique mais c’est une ascension assez physique. Elle va te faire transpirer !

Tu pars d’en bas, à environ 1200 ou 1300 m d’altitude, il fait 25°C, le soleil cogne… Et une fois en haut, tu approches les 3000m, le vent se lève, si tu as de la chance, tu arrives avec le soleil… Sinon ce sera dans la brume (comme souvent en fin de journée sur l’île de la Réunion). Et même si tu arrives avec le soleil, tu risque de ne pas le voir très longtemps puisqu’il se couche vers 18h.

Bref, tout ça pour dire que tu vas devoir t’équiper avec deux types de vêtements pour deux types de météo. Ceux qui te serviront pendant la montée, et ceux que tu porteras une fois en haut et pendant le lever du soleil le lendemain matin.

LES Vêtements nécessaires pour un bivouac au piton des neiges

Les vêtements pour l'ascension

Pour la montée, un short et un t-shirt devraient faire l’affaire. Pour ce qui est des chaussures, je te conseille de prendre des chaussures montantes afin d’avoir un bon maintien de la cheville surtout si tu es chargé. Car il faut savoir que le sentier est fait d’une interminable succession de marches qui peuvent être fatales à tes chevilles à la descente.

Les vêtements pour le sommet

EN HAUT

Une fois en haut, c’est là que la météo se gâte. Le vent se lève et le sommet se retrouve très souvent dans la brume une fois passé midi. Mieux vaut être bien équipé.

Dès que tu arrives au sommet, je te conseille de te changer : retirer tes vêtements dans lesquels tu as transpiré et en mettre des plus chauds qui sont secs.

– Mets une sous-couche thermique : de préférence un sous-pull à manche longue en synthétique, ou mieux, en laine de mérinos. 

– Rajoute une polaire par dessus en matière type Polartec ou équivalent.

– Enfile ta doudoune. Qu’elle soit en synthétique ou en duvet (ce qui est le top), elle permettra d’emmagasiner beaucoup de chaleur. Pour rappel, plus une doudoune a un Cuin élevé, plus elle sera isolante et plus elle te tiendra chaud.

– Puis finis par une veste de type hardshell : respirante et imperméable (avec une membrane Gore-tex ou équivalent) qui te protègera des intempéries mais surtout du vent ! 

ET EN BAS

– Si tu es frileux, c’est le moment d’enfiler ta sous-couche thermique, c’est à dire ton collant. Là encore, de préférence en synthétique ou en laine de mérinos.

– Mets un pantalon de rando au-dessus de ton collant, ça devrait faire l’affaire. Pour ceux qui sont vraiment frileux, ou si le vent se lève, il est possible de rajouter un sur-pantalon coupe-vent par-dessus.

– Et bien entendu, le bonnet ainsi que petits gants en soie (au minimum) ! Indispensable, car il ne faut pas oublier qu’on perd le plus gros de sa chaleur par la tête.

Comme tu peux le voir sur la photo, on était bien habillé au moment d’attendre le lever du soleil ! (Ça ne se voit pas sur la photo, mais à ce moment là, je portais 3 pantalons !! Un collant, mon pantalon de rando et un sur-pantalon coupe-vent !)

Bivouac au Piton des Neiges

L'équipement pour la nuit lors d'un bivouac au piton des neiges

La toile de tente

Si tu comptais dormir à la belle étoile… Tu peux mais pour ceux qui n’ont pas l’habitude je recommande quand même la toile de tente !
Je te conseille d’opter pour une tente mono ou double parois et d’éviter le tarp car le sommet peut être extrêmement venteux. Et malgré la présence d’abris en pierres fait par les randonneurs, le tarp risque de ne pas être suffisamment « étanche ».

Au sommet il y a facilement une bonne dizaine d’abris derrière lesquels tu pourras te mettre à l’abri du vent. Quand nous y étions, on devait être 5 ou 6 à bivouaquer… Pas plus. Donc normalement tu devrais toi aussi trouver une petite place.

Le sac de couchage

Je te l’ai dit, la nuit ça caille ! Il ne faut pas lésiner sur le sac de couchage. Personnellement nous avions pris nos sacs en duvet, prévus pour une température confort de -5°C.
Je pense que la nuit là, les températures n’ont pas dû passer sous la barre des 0°C, mais en tout cas nous n’avons pas eu froid du tout. Même moi qui suis une grande frileuse, j’ai eu un peu chaud en début de nuit !

En discutant avec d’autres randonneurs le matin, on s’est aperçu que ce n’était pas le cas de tout le monde. Ils nous disaient tous qu’ils avaient eu super froid et qu’ils avaient quasiment pas fermé l’oeil de la nuit !!

Donc si tu veux passer une bonne nuit, mieux vaut être bien équipé. Un sac avec une température confort de 5°C me paraît être le minimum.

Le matelas de sol

Le matelas de sol est quasiment aussi important que le sac de couchage ! Tu auras beau avoir le sac de couchage le plus isolant, si tu dors à même le sol, tu vas te geler les miches toute la nuit !

Matelas en mousse ou gonflable ça c’est à toi de voir. Le matelas en mousse sera moins isolant par rapport au froid, il sera aussi plus encombrant mais il sera bien plus léger. En revanche, un matelas gonflable (un vrai truc de randonneur, pas le matelas gonflable de 30cm d’épaisseur qu’on gonfle avec la pompe à pieds) sera bien plus compact, isolant et confortable. Mais il sera aussi plus lourd…

Personnellement j’ai un matelas de sol de la marque sea to summit depuis près d »un an et je ne le quitte plus. Avec son R value de 3,5 il est tout à fait adapté pour m’isoler par des températures froides et en plus il est très compact et super confortable ! Pour un poids qui n’est finalement pas excessif… à peine 450g.

Voici sa référence : https://www.lyophilise.fr/A-8522-matelas-gonflable-ultralight-insulated-femme-regular.aspx
Bénéficie de 5% de réduction avec mon code LYOTROTTEUZ20 sur tout le site www.lyophilise.fr

Les vivres

N’oublie pas également de monter de quoi manger une fois là-haut. Tu trouveras une supérette dans le village de Cilaos si tu as besoin de faire des provisions (saucisson, pain, fromage, chocolat…). Si tu es très prévoyant tu peux aussi partir avec ta popote, ton réchaud et tes lyophilisés (que tu pourras acheter sur le site www.lyophilise.fr)

N’oublie surtout pas de faire le plein d’eau car tu ne trouveras aucune source en chemin ! Enfin si, il y en a juste une environ une heure après le départ de la rando. Mais plus rien ensuite ! Compte au minimum 2,5 voire 3 litres par personne !

Tu trouveras les références de tous mes équipements en cliquant-ici

Si tu as des questions ou des suggestions, n’hésite pas à me laisser un commentaire 🙂

L’objectif de ce guide ultra-complet c’est de t’aider…

À trouver le matériel de bivouac qui est fait pour toi et qui répond à tes besoins.

 Le sac de rando (de la bonne grandeur) le plus confortable et adapté à ta morphologie, 

Les chaussures dans lesquelles tu n’auras plus jamais d’ampoules,

La toile de tente la plus légère dans laquelle tu te sentiras comme à la maison,

Le sac de couchage le plus compact, dans lequel tu ne passeras plus tes nuits à grelotter, 

Le matelas de sol qui te permettra de dormir comme un bébé peu importe la nature du sol,

Et enfin, le réchaud et la popote qui te permettront de cuisiner les meilleurs plats de la vallée.

2 commentaires

  • gilles

    Le piton des neiges fut pour moi et mon ainée la cerise sur le gâteau pour conclure un mois et demi de vacances à la Réunion. Nous sommes partis de Cilaos à 16H00 pour atteindre le sommet à 20H00 avec une pause thé chaud de 30 minutes au refuge soit une ascension en 3H30 avec 17kg sur le dos, nous étions au top de notre condition en fin de séjour après de nombreuses marches à Mafat…Là haut ça caille un max effectivement avec un 0°C et des rafales de vent à 60/80 km/h!…malgré notre tente et des vêtements chauds (sous vêtement thermique, doudoune épaisse aluminisée, polaire, bonnet et veste coupe vent ) nous avons eu froid car le duvet fut dédoublé pour en faire une couverture et au sol nous avions deux tarps aluminisées…donc déperdition thermique au sol…Lever à 4H45 et une fois au sommet, nous étions correctement équipés pour supporter le froid glacial… un très bon tapis de sol est indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles :

QUI SUIS-JE ?

Julie, travel planner et auteur de ce blog voyage

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.