Tant qu’on ne connait pas, tant qu’on n’a jamais essayé, tant qu’on n’a pas vu par soi-même, on s’imagine que l’alpinisme c’est dangereux, c’est super difficile, super physique, super technique, qu’il faut maîtriser tout un tas de choses (les crampons, le piolet, les nœuds, la corde etc…), mais finalement, en commençant par une ascension facile, sans difficulté technique et en étant accompagné d’un bon guide, on peut gravir son premier 4000m sans avoir aucune expérience préalable !

Suis-moi, je t’emmène dans le massif du Mont Rose, gravir 5 sommets de plus de 4000m en un seul et même stage ! Au menu :

  • La pointe Giordani 4046m
  • La pointe Zumstein 4563m
  • La pointe Gnifetti 4559m
  • Le Balmenhorn 4185m
  • La pyramide Vincent 4215m

ACCESSIBLE À QUI ? 

Aux débutants, à toi qui n’a aucune expérience en alpinisme.
Bien entendu, il faut avoir une bonne condition physique, faire du sport régulièrement, notamment des sports d’endurance, mais s’il n’est pas nécessaire d’être un super-héros ou de faire des marathons et des ultra-trails à longueur d’année pour en être capable !
La principale difficulté sera surtout liée à l’altitude, en effet à partir du moment où tu passes la barre des 3000m, la quantité d’oxygène dans l’air est réduite ce qui peut provoquer un essoufflement plus important et des maux de tête.
Je t’invite à lire mon article sur le mal des montagnes.

OÙ CELA SE PASSE-T-IL ?

Ce stage se déroule dans le massif du Mont Rose, un massif montagneux qui se situe tout près d’Aoste, à la frontière entre l’Italie et la Suisse.
Le point de départ du stage se fait à Staffal, tout au bout de la vallée de Gressoney, plus au bout tu ne peux pas !

Pour connaître tout l’équipement et tout le matériel dont tu as besoin pour un stage d’alpinisme, clique ci-dessous : 

Déroulement du stage :

Jour 1

Après avoir rencontré ton guide la veille afin de faire sa connaissance et de faire un point sur tout le matériel, vous vous donnerez rendez-vous le lendemain matin (en général à Staffal) pour attaquer ce stage d’alpinisme qui durera 3 jours et 2 nuits.

La 1ère journée débute au pied des télécabines de Staffal, qui vont vous permettre de vous rendre à la Punta Indren à 3275m (c’est toujours ça de moins dans les mollets ! :D) puis c’est ici qu’on entre dans le vif du sujet. On fait une courte marche d’approche sur un large chemin déneigé avant d’apprendre à fixer ses crampons et à s’encorder pour partir à l’assaut de notre premier 4000 : la Pointe Giordani située à 4046m.
Nous redescendrons ensuite sur le refuge Mantova à 3498m, pas peu fiers d’avoir franchi pour la première fois cette barre symbolique des 4000m et c’est ici que nous passerons notre première nuit. L’occasion peut-être pour toi de découvrir le folklore des refuges d’altitude, une ambiance vraiment particulière que j’adore ! Tout le monde a troqué ses grosses chaussures d’alpinisme pour une paire de crocs. Pendant que certains jouent aux cartes, d’autres s’empiffrent de gnocchis au fromage ou de polenta. Certains font la sieste et d’autres planifient déjà leur journée de demain…

5km
D+ : 880m
D- : 730m

Jour 2

Après un réveil très matinal, aux alentours de 4h30, il faudra prendre un bon gros petit déj’ avant d’attaquer cette deuxième journée car aujourd’hui ce n’est pas une, mais deux ascensions qui nous attendent !

Nous commençons cette journée par la traversée du glacier du Lys, tu te rendras vite compte de l’utilité des crampons et de la cordée, au moment d’enjamber tes premières petites crevasses. Nous quittons le glacier en franchissant le col du Lys à 4151m qui laisse ensuite place à une immense plaine couverte d’un blanc immaculé. Les paysages sont grandioses, le silence est presque troublant.
Puis c’est le moment de s’attaquer à la pointe Zumstein (4563m), le plus haut sommet de notre stage. Après avoir longuement zig-zagué pour franchir le premier passage un peu raide, on enchaîne avec une courte arrête enneigée suivi d’un passage légèrement plus exposé dans la roche. Encore une fois, aucune difficulté technique, l’important étant d’aller à son rythme.
Après avoir profité d’un panorama de folie à 360°, nous regagnons la plaine enneigée au pied de la pointe Zumstein pour enchaîner avec la pointe Gnifetti située à 4559m sur laquelle est perché le refuge le plus haut d’Europe : la cabane Margherita (4554m).
C’est ici que nous passerons notre deuxième nuit, mais avant ça, il va falloir goûter à leur spécialité : leur pizza !

L’altitude peut rendre la soirée et la nuit un peu difficile, maux de tête, perte d’appétit, insomnie… Pour minimiser ces effets je te conseille d’aller lire mon article sur le mal des montagnes, si ce n’est pas déjà fait.

6,5km
D+ : 1250m
D- : 140m

Jour 3

Après une nuit plus ou moins bonne, nous attaquons notre troisième et dernière journée en remettant le cap sur le col du Lys. Peu après celui-ci, on bifurquera sur la gauche pour se diriger vers le sommet du Balmenhorn (4185m), matérialisé par la statue du Christ qu’on peut d’ailleurs apercevoir au loin. On atteint son sommet en escaladant une courte paroi rocheuse équipée d’une main courante et de marches métalliques, tout en étant assuré par notre guide bien entendu.
Quelques photo au sommet et nous voilà reparti pour notre toute dernière ascension, celle de la pyramide Vincent (4215m), un immense dôme enneigé qui ne présente absolument aucune difficulté technique mais qui peut s’avérer long et éprouvant physiquement surtout en cas de fort vent.
Il est désormais temps de redescendre, nous faisons un passage par le refuge Mantova (celui où nous avons passé notre 1ère nuit) afin de grignoter un petit quelque chose.
C’est hallucinant comme quand on est là-haut, entre toutes ces montagnes, comme le temps semble suspendu. On a l’impression qu’il s’est passé plusieurs jours depuis notre nuit aussi au refuge Mantova… mais non c’était hier !

8,5km
D+ : 215m
D- : 1450m

L’alpinisme (tout comme la rando) a cette faculté surprenante de pouvoir te déconnecter en quelques heures seulement. Elle a cette capacité hallucinante à te dépayser en un rien de temps et c’est pour ça qu’on en redemande !

Si tu es tenté par l’expérience et que tu souhaites connaître les coordonnées de mon super guide de haute montagne basé près d’Aoste (en Italie), clique ci-dessous :

OÙ DORMIR ?

Voici deux hôtels situés entre Gressoney-Saint-Jean et Staffal que je te recommande :

Le Chalet du Lys (Hôtel & SPA) :
Super charmant, belles et grandes chambres et forcément le petit plus du SPA qui fait un bien fou quand on vient de passer 3 jours en haute montagne. En savoir plus ici.

Ellex Hotel :
Un hôtel super charmant aux allures de chalet qui mêle à merveille le bois et la pierre. Pas de SPA pour celui-ci mais un accueil et des prestations au top. A partir de 130€ la chambre double. En savoir plus ici.

Si tu as des questions ou des suggestions, n’hésite pas à me laisser un commentaire 🙂

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles :

QUI SUIS-JE ?

Julie, auteur de ce blog

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.