Qui a dit qu’il fallait forcément partir à l’autre bout du monde pour avoir sa dose de dépaysement et pour en prendre plein les yeux ?

Il faut le dire, la Corse c’est quand même un peu le paradis sur terre… Plages de sables blancs et eau turquoise à plus de 25 degrés pour les adeptes de snorkelling ou de farniente et incroyable terrain de jeu dans l’intérieur des terres avec un massif montagneux escarpé et des panoramas de folie pour les adeptes de rando, de canyoning et autres activités outdoor.
Bref, de quoi satisfaire quasiment tout le monde !

Après avoir parcouru cette île en long, en large et en travers à plusieurs reprises, il aura finalement fallu une 7ème édition, l’été dernier, pour que je découvre le plus beau lac de Corse !

Alors que nous dormions chez l’habitant après une énième journée de rando, ce sont les personnes chez qui nous étions hébergées qui nous ont suggéré cette petite pépite.

LA RANDO EN QUELQUES CHIFFRES

Le retour se fait par le même chemin que l’aller :
12,5km
4h30/5h (sans compter les pauses)
Dénivelé : +1090m/-1090m

La deuxième moitié de la montée est très rocailleuse et assez éprouvante (marches de 40cm à enjamber).

Cette rando se trouve dans la partie nord de la Corse, dans les terres près de Corte.
Le départ se fait depuis la petite route qui longe les gorges de la Restonica, juste après le restaurant « Chez César ».

La première moitié de la rando se fait à travers une jolie forêt de pins, certes ça grimpe, mais le sentier est sympa, ombragé et praticable. C’est dans la deuxième partie que ça se corse (joli jeu de mot hein ?) : on rentre dans le vif du sujet en s’attaquant à un versant bien plus rocailleux composé essentiellement de gros blocs qu’il faut enjamber et chaque pas équivaut à une bonne grosse marche de 40cm, donc mieux vaut être en jambe et pas trop chargé ! 🙂

Au bout de 2h45, nous voilà sur un petit plateau à environ 2100m d’altitude, enclavé d’un côté entre des pics escarpés tous plus impressionnant les uns que les autres et ouvert de l’autre côté sur la vallée. Encore quelques pas et nous y voilà… Petit à petit on aperçoit un superbe lac qui se dévoile : le lac de l’Oriente.

Sans hésitation, le plus beau lac que j’ai pu voir en Corse et peut-être même toutes destinations confondues. Ce qui le rend si beau ? Ses nombreuses pozzines ! Ses quoi ?
Les pozzines sont des formations végétales assez tyiques des montagnes corses qui bordent les lacs en prennant l’aspect de trous d’eau reliés les uns aux autres par des petits canaux naturels qui sillonnent les belles pelouses d’altitude. Ces formations sont le résultat de la fonte des neiges, c’est pourquoi on ne les retrouve qu’autour des lacs glaciaires aux alentours des 2000m d’altitude.

En grimpant sur les flancs de la montagne juste derrière le lac et en prenant un peu de hauteur, on prend pleinement conscience de l’étendue des pozzines et le panorama est juste dingue.
On pourrait rester là-haut des heures à contempler ce paysage incroyable, à écouter tous ces petits filets d’eau qui ruissellent sous nos pieds…
Le temps semble s’être arrêté. La vie est comme suspendue.

Puis le soleil nous abandonne en passant de l’autre côté de la montagne, derrière le Monte Rotondo deuxième sommet le plus haut de Corse avec ses 2622m d’altitude (son ascension est d’ailleurs possible d’ici). Les couleurs s’adoucissent et les températures se rafraîchissent, nous voilà seuls face à ce décor de carte postale.

TU VEUX LA TRACE GPS DE LA RANDO ?

Je t’ai mis l’eau à la bouche et cette rando t’intéresse ? Clique-ici pour recevoir la trace GPS. Tu pourras la télécharger dans ton smartphone pour l’avoir sur toi en temps réel et pour pouvoir t’orienter plus facilement.

LA MEILLEURE RéCUPération musculaire

Le retour de cette rando se fait via le même chemin qu’à l’aller et quoi de mieux qu’un bon repas au restaurant « Chez César » pour se requinquer avant d’aller piquer une petite tête dans les gorges de la Restonica ? Gare aux frileux, c’est pas l’eau des plages d’Ajaccio ! L’eau avoisine les 14-15°C, mais c’est excellent pour la récupération musculaire après un effort comme celui d’aujourd’hui ! 

TU VEUX EN SAVOIR PLUS ?

L’objectif de ce guide ultra-complet c’est de t’aider…
À trouver le matériel de bivouac qui est fait pour toi et qui répond à tes besoins.
 
Le sac de rando (de la bonne grandeur) le plus confortable et adapté à ta morphologie,
Les chaussures dans lesquelles tu n’auras plus jamais d’ampoules,
La toile de tente la plus légère dans laquelle tu te sentiras comme à la maison,
Le sac de couchage le plus compact, dans lequel tu ne passeras plus tes nuits à grelotter,
Le matelas de sol qui te permettra de dormir comme un bébé peu importe la nature du sol,
Et enfin, le réchaud et la popote qui te permettront de cuisiner les meilleurs plats de la vallée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles :

QUI SUIS-JE ?

Julie, auteur de ce blog

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.