Partir randonner en autonomie pendant plusieurs jours, nécessite un équipement particulier mais surtout du matériel spécifique pour bivouaquer et pour se nourrir.

Voici ma check-list pour être sûr de ne rien oublier (tu peux la télécharger au format PDF en bas de page) :

(J’ai pris comme exemple un trek qui se déroule dans les Alpes en période estivale, avec des journées chaudes mais des soirées et des nuits relativement fraîches.)

1. Vêtements pour le haut

Veste Gore-Tex (une veste qui protège du vent et de la pluie tout en étant légère et respirante)

Doudoune en duvet

– Polaire

Sous-pull manches longues en laine de mérinos

T-shirt (éviter les débardeurs afin de limiter les frottements avec les bretelles du sac à dos)

Comme tu peux le constater il y a beaucoup de couches, on appelle ça la technique de l’oignon ! Mieux vaut avoir plein de petites couches à superposer plutôt qu’un seul énorme pull en laine et un anorak de ski. L’intérêt, si tu as chaud, c’est de pouvoir moduler sans forcément tout enlever d’un coup.

Petits gants en soie ou laine de mérinos

Cache-cou

Bonnet pour le soir

Lunettes de soleil

Casquette

2. Vêtements pour le bas

Sur-pantalon Gore-Tex (même topo que pour la veste, c’est un pantalon que tu utiliseras en cas de fort vent ou de pluie)

Pantalon de randonnée léger et respirant qui se transforme éventuellement en short (ceux de chez décathlon sont tops)

Collant en laine de mérinos (à mettre sous le pantalon de rando si ça se rafraîchit)

Short

Chaussettes en laine de mérinos (régulent super bien la température qu’il fasse très chaud ou très frais. Je te conseille des chaussettes double épaisseur, elles limitent les ampoules).

Comme tu as pu le voir, je cite à plusieurs reprises la laine de mérinos, que ce soit pour les sous-vêtements, les chaussettes ou les sous-gants… C’est une laine qui vient du mouton du même nom, le mouton mérinos et qui a plusieurs intérêts : c’est une matière chaude mais qui régule parfaitement la transpiration en évacuant l’humidité et en plus de ça, sa propriété antibactérienne fait qu’elle ne retient pas les odeurs ! Bref, tout bénef…

3. Autres équipements techniques

Chaussures de randonnée. Je te conseille d’en prendre des montantes car tu vas être un peu chargé et en descente une foulure de cheville est vite arrivée… Donc à moins d’avoir des chevilles en béton-armé, opte pour le côté sexy des chaussures montantes !

Sac à dos de 50 à 70L environ avec ceinture ventrale qui permet de minimiser le poids sur les épaules

2x Gourdes de 1L ou camelbak

Pompe filtrante afin de pouvoir récupérer l’eau des cours d’eau et des torrents pour la boire ou pour cuisiner. Decathlon fait un modèle top et pas excessif en termes de prix !

Bâtons de marche télescopiques avec dragonne

Lampe frontale + piles de rechanges

Couteau suisse

Sac poubelle pour ramener ses déchets

Tongs (ça fait toujours plaisir de troquer ses gros godillots contre une bonne paire de tongs pour s’aérer les orteils !)

4. Matériel pour le bivouac

Toile de tente

Tapis de sol

Sac de couchage

Cordelette (toujours utile quand on a besoin de faire sécher du linge ou si une ficelle de la toile de tente lâche)

5. Matériel pour se faire à manger

Réchaud

Bombonne de gaz

Popote

Couverts

Lyophilisés (je te recommande le site www.lyophilise.fr, qui propose un choix dément de petit-déjs et plats en tout genre : avec viande, volailles, poisson, végétarien…)

Briquet

Petite éponge pour la vaisselle

Torchon

6. Divers

Barres de céréales, pour les petits coups de mou

Trousse de toilette contenant le strict minimum : brosse à dent, petit tube de dentifrice, lavette, savonnette et petite serviette en micro-fibre (celles de chez Decathlon sont tops, super légères et sèchent rapidement). De toute façon, si tu optes pour la toilette dans les cours d’eau et les torrents, vu la température de l’eau, autant te dire que le brin de toilette est généralement… express !

Trousse à pharmacie : si tu as un traitement à prendre au quotidien, du désinfectant, des pansements, des bandages, de la crème solaire, du paracétamol, du Loperamide pour éviter les petits désordres intestinaux qui peuvent vite te pourrir ton trek, etc…

– PQ (et oui… super important !)

Et voilà, tu as tout pour être fin prêt pour partir vivre cette superbe expérience.

N’oublie pas une chose essentielle : en randonnée, le poids est ton pire ennemi, donc emmène vraiment le strict minimum !

Si tu souhaites recevoir ta check-list pour smartphone au format PDF, il te suffit de cliquer ci-dessous 🙂

Si tu as des questions ou des suggestions, n’hésite pas à me laisser un commentaire 🙂

L’objectif de ce guide ultra-complet c’est de t’aider…

À trouver le matériel de bivouac qui est fait pour toi et qui répond à tes besoins.

 Le sac de rando (de la bonne grandeur) le plus confortable et adapté à ta morphologie, 

Les chaussures dans lesquelles tu n’auras plus jamais d’ampoules,

La toile de tente la plus légère dans laquelle tu te sentiras comme à la maison,

Le sac de couchage le plus compact, dans lequel tu ne passeras plus tes nuits à grelotter, 

Le matelas de sol qui te permettra de dormir comme un bébé peu importe la nature du sol,

Et enfin, le réchaud et la popote qui te permettront de cuisiner les meilleurs plats de la vallée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles :

QUI SUIS-JE ?

Julie, auteur de ce blog

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.