Le matelas de bivouac fait partie des trois piliers fondamentaux en terme de matériel de trek. Avec la tente et le sac de couchage, le matelas de bivouac est un des équipements les plus importants.
Il va t’apporter du confort bien sûr, mais il va aussi (et surtout) t’isoler du froid. Ce froid terrible qui remonte du sol quand les nuits sont fraîches.
Il est donc primordial de bien choisir son matelas de bivouac, d’autant plus si c’est pour bivouaquer en hautes altitudes ou en périodes hivernales. Bref, lorsqu’il fait froid. Et même en été, la nuit ça peut cailler sévère en montagne ! Alors sois prévoyant.

Cela fait maintenant plus d’un an que j’utilise mon matelas de bivouac de chez Sea To Summit : l’Ultralight insulated spécial femme, et voici tout ce que j’en pense.
Mais avant toutes choses, voilà pourquoi j’en suis arrivée à ce matelas de sol !

Où acheter ce matelas de bivouac ?

Chez Lyoph & Co tu auras 5% de réduction avec le code LYOTROTTEUZ20
https://www.lyophilise.fr/matelas-gonflable-ultralight-insulated-femme-regular-p-8522

Tu trouveras un produit similaire avec un R-Value légèrement inférieur (de 3,2) disponible pour homme et allant jusqu’à 198cm 
https://www.lyophilise.fr/matelas-gonflable-sea-to-summit-ether-light-xt-insulated-p-9463

À Mes DÉBUTs...

matelas de biviouac en mousse

À la base, quand j’ai commencé la rando et les bivouacs, je partais avec le matelas de sol en mousse ultra-classique de chez Décat… Niveau confort c’est zéro et niveau encombrement, je te fais pas de dessin !

Donc je me suis vite rendu compte qu’on avait vite mal partout là-dessus : mal aux hanches, aux épaules… Bref en même temps pour 5 euros, il ne fallait pas s’attendre à beaucoup plus !

Au fil des mois, j’ai décidé d’investir dans quelque chose qui me paraissait un peu plus confortable et qualitatif : un matelas gonflable. C’est là que j’ai opté pour le matelas TREK 700 de chez Décat. J’ai vite compris dès les premières nuits sous tente, qu’il n’y avait pas photo ! J’me suis demandé pourquoi j’avais pas fait ce choix plus tôt…

Un matelas de sol gonflable de 5cm d’épaisseur pour 40 euros ! Fini les bleus partout au réveil !

Oui sauf que… Avec le temps, j’ai commencé à bivouaquer à de plus hautes altitudes, à des périodes où les températures sont moins clémentes. Style à 4700m d’altitude en Bolivie, en Norvège sur les îles Lofoten (au-delà du cercle polaire arctique) en plein mois de février…

Et j’ai vite compris que ce matelas n’était absolument pas suffisant. Pas en terme de confort, non ! En terme d’isolation thermique.

Un changement radical

J’ai donc commencé à me renseigner, à potasser des comparatifs, à analyser et à comparer une donnée méga importante quand on parle de matelas de sol : c’est le R-Value.

C’est grâce à cette valeur qu’on peut comparer l’isolation thermique de deux matelas. Plus cette valeur est élevée, plus le matelas de bivouac sera isolant et te protègera du froid.

Un R-value entre 1 et 2 correspond à une utilisation estivale.
Entre 2 et 4 : c’est un 3 saisons (hors conditions hivernales ou alors occasionnellement).
Au-delà de 4 : idéal pour les conditions très froides.

R-value

Mon matelas de sol gonflable de chez Decat avait un R-Value de 1,6… Je ne te fais pas de dessin, mais pour dormir dans la neige dans le Nord de la Norvège en plein mois de février, c’est quand même un peu light ! Ahah

Du coup pas le choix, il fallait que je m’équipe avec quelque chose d’un peu plus technique et polyvalent !

TEST DU MATELAS DE BIVOUAC « ULTRALIGHT INSULATED SEA TO SUMMIT »

Matelas de bivouac Sea To Summit

Son R-Value

Avec un R-Value de 3,8, très polyvalent qui me permet de l’utiliser été comme hiver.

À l’heure d’aujourd’hui, je ne l’ai pas encore testé sous des températures inférieures à -5°C mais même à des températures négatives, il a très largement fait le boulot ! 
Accompagné d’un sac de couchage en duvet avec une T°C confort de -5°C, je n’ai pas du tout ressenti le froid et pourtant je suis une grande frileuse !

Matelas 1 R-value

Son poids

À R-value et confort à peu près égaux, c’est un des matelas de bivouacs les plus légers de sa gamme.
Dans la taille S (168 cm de long), il pèse 470g seulement (affiché 450g sur la boîte, mais 470g en réalité).
C’est clair que si on se réfère au matelas mousse classique de chez Décat qui pèse 210g, la différence peut paraître énorme, mais le confort et l’isolation l’est tout autant. Ce n’est donc pas vraiment comparable !

Son Volume

À peu de choses près, une fois rangé dans sa housse, le volume du matelas avoisine celui d’une gourde d’un litre. Autant dire qu’on le case facilement dans son sac de rando ! Contrairement au gros boudin en mousse dont je te parlais plus haut, qu’on est obligé d’accrocher à l’extérieur du sac.

Matelas de bivouac

Son Confort

Quasiment tous les matelas de bivouac de la marque Sea To Summit sont conçus de la même manière : avec des alvéoles. La marque appelle même ça des cellules de compression. Elles sont indépendantes les unes des autres ce qui apporte beaucoup plus de confort que la plupart des matelas qui sont conçus avec des boudins qui communiquent les uns avec les autres.

Grâce à ce sytème de cellules, l’air qui est emprisonné dans chacune d’entre elle, ne se barre pas dans la cellule voisine lorsque tu bouges dessus.

Avec mon précédent matelas de bivouac (le trek 700 de chez Décat), à chaque fois que je me mettais sur le côté, je me retrouvais avec les hanches et les épaules en contact avec le sol. Et oui, l’air contenu dans les boudins avait tendance à fuser dans le boudin voisin dès qu’il se retrouvait un peu trop comprimé.

Avec l’ultra-light insulated de chez Sea to Summit, ça c’est fini !
Pas de sensation de vague quand tu te retournes la nuit sur ton matelas. Bref, niveau confort il est vraiment top !

Même sa matière qui peut paraître un peu plastifiée, ne fait finalement pas tant de bruit que ça !

Matelas de bivouac
Matelas de bivouac

Sa facilité d'utilisation et de gonflage

Contrairement à de nombreux matelas de bivouac gonflables (dont le matelas TREK 700 de chez Decath) où il faut être trompettiste professionnel pour le gonfler sans y laisser un poumon… (Surtout quand tu es en haute altitude…) Avec l’ultra-light insulated, pas de souci en quelques insufflations seulement et sans avoir besoin de forcer, le matelas se gonfle avec une rapidité déconcertante !

D’ailleurs, il est même recommandé de ne pas le gonfler directement en soufflant dans la valve car cela apporte une grande quantité d’humidité dans le matelas et il risquerait de s’y déposer des moisissures. Pour éviter cela, il est vendu avec « un sac de gonflage ». Il suffit d’ouvrir ce sac à l’endroit prévu et d’y faire entrer une grande quantité d’air, d’emboîter le sac de gonflage dans la valve du matelas, puis de rouler le sac de gonflage sur lui-même afin de chasser l’air dans le matelas.

Il existe également un petit bouton orange que tu peux voir sur la photo du dessus, au milieu de la valve. Tu le vois ? Il sert à réguler de façon précise la pression interne de ton matelas de bivouac.

Si une fois dessus, tu trouves qu’il est un peu trop dur, trop gonflé, il te suffit d’appuyer sur ce petit bitoniau pour libérer un peu d’air et le dégonfler très lentement.
T’inquiètes, tu ne te retrouveras pas plaqué au sol. Tout se fait très lentement, en total contrôle.

Sa facilité de rangement

Je ne sais pas toi, mais moi j’ai toujours galéré à remballer mes matelas de sol gonflables ou mes sacs de couchage.

Soit je ne suis pas douée, soit les sacs de compression/rangement sont toujours trop petits…

Mais ça c’était avant ! Autant avec le matelas Décat Trek 700 je devais batailler chaque matin pendant 10 min pour réussir tant bien que mal à le faire rentrer dans sa pochette…

Autant avec l’ultra-light insulated, c’est un jeu d’enfant ! Tu décapsules la valve pour que l’air s’échappe, tu le roules comme un boudin, sur lui-même afin de bien chasser tout l’air et hop le tour est joué. Tu n’as plus qu’à le glisser dans sa pochette de rangement. Tout est parfaitement conçu et se fait en un tour de main.

Pas de perte de temps ni de petite suée dès le matin ! 😀

Où acheter ce matelas de bivouac ?

Chez Lyoph & Co tu auras 5% de réduction avec le code LYOTROTTEUZ20
https://www.lyophilise.fr/matelas-gonflable-ultralight-insulated-femme-regular-p-8522

Tu trouveras un produit similaire avec un R-Value légèrement inférieur (de 3,2) disponible pour homme et allant jusqu’à 198cm 
https://www.lyophilise.fr/matelas-gonflable-sea-to-summit-ether-light-xt-insulated-p-9463

en résumé...

LES CARACTÉRISTIQUES DE CE MATELAS DE BIVOUAC

Matelas gonflable
Poids : 470g

R-Value : 3,8
Épaisseur : 5 cm
Longueur : 168cm
Largeur : 55cm
(Modèle Femme)
Prix : 130€

Il existe dans différentes tailles (168cm à 198cm) et en modèle homme.

TU VEUX EN SAVOIR PLUS ?

(Format ebook de 35 pages)

L’objectif de ce guide ultra-complet c’est de te donner…

Les règles essentielles pour bivouaquer en toute sécurité.

Les erreurs à ne surtout pas faire lors de l’installation de ton bivouac.

Les astuces pour faire de ton campement un endroit de rêve.

Les meilleurs conseils pour manger et boire sans avoir besoin de te ravitailler.

Ainsi que les techniques pour te laver en rando.

Afin que dès demain, tu puisses partir bivouaquer sereinement en évitant tout un tas de galères de façon à rendre cette expérience inoubliable.

BESOIN D’UN COUP DE POUCE POUR FAIRE TON CHOIX ?

Si tu souhaites que je t’aide à dénicher le matériel de randonnée qui est fait pour toi, celui qui te correspond, que ce soit ta toile de tente, ton sac de couchage, ton réchaud ou même que je te conseille par rapport à tes vêtements techniques, n’hésite pas à me contacter ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles :

QUI SUIS-JE ?

Julie, travel planner et auteur de ce blog voyage

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.