Bivouaquer au Piton des Neiges : rien de plus beau pour finir un séjour sur l'île de la Réunion.

Après presque 15 jours à sillonner l’île de la Réunion en long, en large et en travers et à crapahuter sur ses plus beaux sentiers… On ne pouvait pas en partir sans être aller au sommet. Sans bivouaquer au Piton des Neiges.

Le Piton des Neiges c’est le point culminant de l’île avec ses 3070m. Il se trouve quasiment à la jonction entre les trois cirques. Entre le cirque de Mafate au nord-ouest, celui de Salazie au nord-est et celui de Cilaos au sud. 

Son ascension est une des randos incontournables de l’île, j’en ferai un article détaillé prochainement.

Alors pourquoi Faut-il bivouaquer au piton des neiges ?

Une rando pas facile...

Tout d’abord il faut savoir que l’ascension du Piton des Neiges peut se faire par plusieurs endroits. Le tracé le plus court (mais aussi le plus dur physiquement) se prend au départ du cirque de Cilaos, depuis le lieu-dit « Le Bloc ».
D’ici, il faut compter 5h20 d’après les panneaux pour atteindre le sommet, mais compte plutôt 4h si tu as l’habitude de randonner. Bon, nous il faut croire qu’on avait mangé du lion (ou un carry sur-vitaminé) car nous avons mis même pas 3h10.

À peu près au deux-tiers du chemin, tu passeras devant le refuge de la Caverne Dufour, l’unique refuge présent sur le Piton des Neiges. Alors s’il y a un refuge, tu vas me dire, pourquoi s’embêter à monter tout son matos et à se geler les miches là haut ? J’y viens…

Bivouaquer au Piton des Neiges

Refuge or not ?

Il faut savoir que ce refuge, le refuge de la Caverne Dufour a une très mauvaise réputation… Mauvais accueil, dortoirs pas super propres, nourriture pas top du tout… Bref, je ne peux pas vraiment juger puisqu’on n’y est pas allé !
Mais je t’avoue que ça ne nous a pas vraiment encouragé.

Et pourtant… À la base on devait y dormir, j’avais pas envisagé de bivouaquer au Piton des Neiges une seule seconde. Sauf qu’au moment de faire ma réservation au refuge (plus d’un mois à l’avance), je me suis aperçue que tout était complet sur plus de deux mois !!! La période Covid a certainement joué en notre défaveur puisque pour des raisons sanitaires, ils ont été contraints de réduire leur capacité d’accueil. C’est à dire que même dans un dortoir de 6, ils ne pouvaient mettre que 2 personnes. 

Mais attention, ça n’empêche que pour toi, randonneur, si tu veux réserver pour 2 et qu’on t’attribue un dortoir de 6, tu devras quand même payer pour 6 !

Bref, pas l’idéal… Et puis de toute façon on n’a pas eu le choix. 

3 solutions s'offrent à nous...

Soit on laissait tomber le Piton des Neiges, soit on se faisait l’ascension et la descente dans la même journée, soit un décidait de bivouaquer au Piton des Neiges. Bien entendu, tu connais la réponse !
On avait encore un peu de place dans nos bagages pour y caser une toile de tente, deux duvets et deux matelas de sol, alors roule ma poule on a décidé de tenter de bivouaquer au Piton des Neiges.

On a misé sur la double chance.

Si on a aussi opté pour cette solution et pas pour celle de se faire l’aller-retour dans la même journée et de nuit, c’est pour pouvoir bénéficier d’un lever et d’un coucher de soleil ! 

Si tu fais l’aller-retour, tu vas certainement partir de nuit à la frontale, sur les coups de 1 ou 2 heures du matin. Tu seras là-haut juste avant le lever du soleil sauf que si tu tombes mal et que c’est un jour sans… Un jour brumeux… C’est cuit tu n’auras plus qu’à redescendre. Alors que le fait de bivouaquer au Piton des Neiges t’offre la possibilité d’avoir une vue dégagée soit le soir en arrivant, soit le matin en te levant… Double chance d’avoir une belle vue !

Bivouaquer au Piton des Neiges

Est-ce autorisé de bivouaquer au piton des neiges ?

Voilà ce que le gardien m'a dit...

Quand j’ai eu le gardien du refuge au téléphone et qu’il m’a annoncé qu’ils étaient complets, je lui ai demandé s’il était possible de bivouaquer au Piton des Neiges. Pas forcément juste à côté de son refuge bien entendu, mais en tout cas dans les environs… Et voilà ce qu’il m’a répondu « Moi ça ne me dérange pas, mais si les gardes passent dans le coins c’est à vos risques et périls ! ». 

Je me suis dit « Merde… Ça serait ballot de se prendre une prune ou de se faire mettre dehors… » donc j’ai commencé à me renseigner un peu sur internet.

Et là je me suis aperçu que de nombreuses agences locales proposaient des sorties de deux jours au Piton des Neiges avec bivouac en toile de tente au sommet.

Donc bon, je me suis dit si eux le font, pourquoi pas nous… Et puis je doute que des gardes s’amusent à monter jusqu’au sommet pour aller y déloger les randonneurs. En tout cas, on a eu aucun souci vis à vis de ça.

Ou bivouaquer au piton des neiges ?

À la base, on pensait planter notre toile de tente dans les environs du refuge parce qu’on avait entendu dire qu’il faisait super froid au sommet et qu’il y avait surtout un vent du diable ! Et puis après avoir lu plusieurs récit de randonneur et notamment des photos du sommet, on s’est dit que c’était beaucoup trop beau pour passer à côté de ça.

Bivouaquer autour du refuge

Ce n’est pas l’idéal car il n’y a pas beaucoup de place et surtout la végétation et le sol ne permet pas vraiment d’y accueillir une toile de tente. Il y a juste un endroit qu’on nous avait conseillé où c’est jouable : c’est dans une petite grotte. Tu peux facilement y mettre ta tente et tu seras abrité du vent et des intempéries ! Mais tu n’auras aucune vue.

Bivouaquer au sommet

Le top du top ! D’autant plus que des murs de pierres ont été montés par les randonneurs afin de former des enclos pour y abriter les toiles de tente. On a d’ailleurs nous aussi mis notre pierre à l’édifice !
Je dirais qu’il doit y avoir facilement une bonne dizaine d’emplacements au sommet ! Hôtel avec terrasse panoramique garanti !

Cependant, attention car le vent et le froid ce n’est pas un mythe au sommet du Piton des Neiges. On décide pas d’aller bivouaquer au Piton des Neiges sur un coup de tête et ça nécessite quand même un certain équipement que je détaillerai dans un prochain article.

Bivouac au Piton des Neiges

Si tu as des questions ou des suggestions, n’hésite pas à me laisser un commentaire 🙂

L’objectif de ce guide ultra-complet c’est de t’aider…

À trouver le matériel de bivouac qui est fait pour toi et qui répond à tes besoins.

 Le sac de rando (de la bonne grandeur) le plus confortable et adapté à ta morphologie, 

Les chaussures dans lesquelles tu n’auras plus jamais d’ampoules,

La toile de tente la plus légère dans laquelle tu te sentiras comme à la maison,

Le sac de couchage le plus compact, dans lequel tu ne passeras plus tes nuits à grelotter, 

Le matelas de sol qui te permettra de dormir comme un bébé peu importe la nature du sol,

Et enfin, le réchaud et la popote qui te permettront de cuisiner les meilleurs plats de la vallée.

4 commentaires

  • Castella

    Bonsoir,
    Est ce qu’il vous serez possible de me dire les agences locales qui organisent les bivouac sur le piton des neiges ? Ou du moins celle par laquelle vous êtes passé ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement à vous.
    Laetitia

  • François

    Salut !

    Merci pour ton récit.
    Très intéressant pour nous car nous prévoyons pour les mêmes raisons de bivouaquer au piton des neiges.
    Par contre ce sera fin juillet donc en hiver…

    Il ferait à peu près 0 degré la nuit d’après ce que j’ai compris, sans compter le vent.

    D’après toi est-ce jouable à cette période de l’année ?
    A quelle temp descendait ton sac de couchage et quelle température avais tu dehors ?
    Les murets protègent bien du vent ?

    Merci beaucoup 🙂
    François

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t’abonner et recevoir mes bons plans et mes derniers articles de blog randonnée :

QUI SUIS-JE ?

Julie, travel planner et auteur de ce blog voyage

Moi c’est Julie, organisatrice de road-trip sur-mesure mais surtout grande passionnée de voyage, de nature, d’outdoor de photo et de vidéo.

J’ai créé ce blog randonnée dans le but de te donner les clés pour voyager un peu différemment, car c’est en sortant des sentiers battus et en quittant sa zone de confort, que le voyage prend tout son sens.